9 juin 2015 franck

Google Buy button, une confrontation directe avec les marketplaces

A l’heure où les marketplaces sont de plus en plus puissantes et nombreuses, un géant de l’internet manquait à l’appel : Google. C’est bientôt chose révolue, étant donné que le moteur de recherche va laisser apparaitre dans les semaines à venir un bouton d’achat à côté des résultats de recherche affichant ses partenaires cybermarchands.

Google ne vendra aucun produit,  et ne touchera aucune commission sur les ventes.

En revanche, le principe du  CPC (Coût Par Clic) sera conservé, et les vendeurs de ce nouveau concurrent des marketplace généralistes paieront en fonction du nombre de clics enregistrés sur leurs pages de produits. Autrement dit, les vendeurs paieront en fonction de l’attraction réelle générée par leurs produits.

A la différence de Google Shopping (comparateur de prix) ou des Google Ads, qui ne font que rediriger vers le site du commerçant ; le bouton d’achat Google, lui, prendra en charge et encaissera les transactions des clients directement. C’est-à-dire que le client payera Google, qui payera le vendeur une fois que le client confirmera que la vente s’est bien passée. Ce principe étant basé sur le modèle d’Amazon, Google s’affiche comme un concurrent direct.

Cette nouvelle fonctionnalité s’implémentera uniquement sur le marché du mobile (Smartphones et tablettes). Cette stratégie est dans la continuité de la tendance actuelle, qui connait une forte  croissance des achats mobiles. A titre informatif, entre le dernier trimestre 2013 et le dernier trimestre 2014, la hausse des achats mobiles a été de 97%. Reste maintenant aux vendeurs intéressés par ce canal de diffusion à vendre les bons produits, en prenant en compte les besoins du public potentiel de ce système novateur.