10 janvier 2019 stephane

Amazon’s Choice : le graal de la mise en avant pour les marques

Pour vendre sa marque sur Amazon, l’idéal est d’être sélectionné « Amazon’s Choice », le label que l’on voit apparaitre sur certains produits. Cette fonctionnalité apparue depuis novembre 2017 sur Amazon.fr est un critère de sélection et d’aide au choix qui donne une visibilité incontestable à certains produits dans les résultats de recherche.

L’impact sur les ventes est considérable, le produit étant mis en avant dans les résultats de recherche, de catégories, de produits similaires, emailing, ou encore sur la fiche article elle-même.

Quels sont les critères pour l’obtenir ?

– un taux d’évaluations positives d’au moins 4 étoiles
– un taux de retour sur le produit très faible
– un article populaire
– une livraison rapide

Les critères varient suivant les produits, mais il semblerait qu’une part importante revienne au nombre d’étoiles des évaluations clients et au taux de retours. L’éligibilité Amazon Prime est également un facteur facilitant. De même que le classement dans les ventes, qui est un critère de popularité pris en compte. Amazon indique que d’autres critères sont pris en compte, sans toutefois les préciser ce qui laisse place à l’imagination : nombre de vendeurs, date de mise en ligne du produit, historiques de modifications, catégorie de produit, interactions acheteurs…

Ces produits sont-ils choisis manuellement par une équipe ? Tout porte à croire le contraire. Des questions se sont posées dans le passé sur les critères de sélection et la possible intervention humaine. Les critères sont tous quantifiables, et à l’instar de l’algorithme de la Boite d’Achat, le label « Amazon Choice » est lui aussi le résultat d’une équation.

Que peuvent faire les marques pour obtenir le label ?
La distribution de ses produits par « Expédié par Amazon » ou bien « Prime par le vendeur » permettent de se donner une première chance. Il faut ensuite que le produit se vende bien, et donc amorcer la pompe, enfin s’assurer que l’on récolte un maximum d’évaluations positives.

Rien ne sert de négocier, c’est l’algorithme qui tranche. Ce n’est donc pas une mise en avant payante, mais bien un choix indépendant.

Le label n’est pas facile à obtenir, et la concurrence est rude, mais cela montre que c’est en travaillant référence par référence que ce type de label peut s’obtenir. Un appel aux marques à soigner leurs fiches produits, prix, et mises en avant.