6 mai 2015 franck

Amazon FBA, faut-il tenter l’expérience ?

Rendez-vous très intéressant chez Amazon la semaine dernière pour rencontrer Patrick Labarre, nouveau patron de la Marketplace. Après l’Oréal et MisterGoodDeal, Patrick connaît bien la distribution et apprend petit à petit Amazon, comme il dit. Sympa et ouvert, sans tabous 🙂

Ce qui me frappe à chaque fois que je parle avec un responsable Amazon c’est la constance du message, et en particulier le focus sur le client. Quand on écoute les salariés d’Amazon, on croit à un peu d’esbrouffe, et bien non. Au quotidien, on peut dire que c’est du vécu chez les salariés, et j’en sais quelque chose ayant usé mes shorts pendant 5 ans sur les bancs d’école Amazon.

FBA et toujours FBA.

Si vous ne saviez pas que le service « Expédié par Amazon » (Aka FBA fulfilled by Amazon) est la priorité chez Amazon, et bien maintenant vous le savez !

Une proportion importante des vendeurs français utilisent déjà FBA (chiffre confidentiel^^) pour au moins une partie de leurs ventes. Amazon ne tarit pas sur FBA et il suffit de lire la lettre aux actionnaires de Jeff B pour le 1er trimestre pour comprendre que c’est absolument au cœur de leur stratégie.

Alors… pourquoi ?

D’abord, FBA permet à Amazon de contrôler de très près le service apporté aux clients. Ils sont capables ainsi de réduire les anomalies, liées à la variance inévitable de qualité qu’offrent une multitude aussi importante de vendeurs. Pour Amazon c’est l’avantage principal. 2e gros avantage, ils font le levier sur leurs négociations avec les transporteurs, et sont capables d’offrir d’énormes économies d’échelles, et donc de réduire encore plus les coûts.

Pour les vendeurs, faut-il se lancer sur FBA ?

Il y a un certain nombre d’avantages à utiliser le service « Expédié par Amazon ».

Le premier avantage est le chiffre d’affaires. Amazon affirme que FBA augmente le taux de conversion de presque 26%. On peut facilement le croire : cette option rend les offres des marchands plus visibles sur le site, les rend compatibles avec le programme de fidélité Amazon Premium, permet d’avoir la boite d’achat plus rapidement. Vous aurez aussi de meilleures évaluations car les mauvaises évaluations liées à la livraison sautent automatiquement / ne vous pénalisent pas, étant donné que c’est Amazon qui livre.

Aussi préparez-vous à dormir un peu plus… pas un mal quand on est vendeur et que les nuits sont courtes. Terminé le service clients, répondre aux mails à 2h du matin, terminé le traitement des retours clients. C’est Amazon qui gère. Thank god.

Niveau tarifs, il y a les bons côtés et les moins bons (forcément).

Bons côtés : entre 500g et 1kg, c’est-à-dire quand même un certain nombre de cas, les tarifs d’Amazon sont ultra compétitfs. Encore plus compétitif : tout envoi pour un produit de plus de 350 euros est gratuit. Pas mal non ? Moins bons cotés, vous pouvez décider de faire expédier vos commandes autres qu’Amazon par Amazon. Là c’est plus cher forcément. Aussi, si vous expédiez en tarif lettre pour des petits colis, FBA sera un peu plus cher.

Si vous faites vos calculs, n’oubliez pas de tout inclure : le port évidemment, le prix du carton, le temps homme de faire les expéditions…

Naturellement, votre compte Sellermania est compatible FBA et vous permet de mettre à jour vos produits en tenant compte du programme Expédié par Amazon.

Voila, pour ma part, si je devais démarrer un business de vendeur, je tenterais l’expérience. Ca me libérerait du temps pour construire le reste. Pour les vendeurs « établis », j’essaierais sur une partie des produits, voir le résultat. Et si positif, déployer sur une offre plus large.

Dernière chose : j’ai posté une question sur mon groupe Facebook Amazon Sellers ici, si vous voulez voter n’hésitez pas à rejoindre le groupe (en anglais) . Sinon rejoignez le groupe en français Vendeurs Marketplace en français.

SJ